Author: haec (page 2 of 9)

AG très réussie pour HAE

Ce Vendredi 12 Février a eu lieu à Cintegabelle l’Assemblée Générale de l’association Hers Ariège Environnement. Pour rappel, cette association lutte actuellement contre le projet de parc éolien prévu d’être construit sur la commune de Cintegabelle et qui selon l’association ne manquera pas d’apporter son cortège de nuisances, notamment concernant la destruction du paysage et les émergences sonores de ces mastodontes de 150m de haut.

L’assemblée générale s’est déroulée selon le planning prévu. Après un rappel de la vocation de l’association, c’est un compte-rendu des nombreuses actions menées en 2015 (manifestation contre le mât de mesure, présentation du projet en Mairies, sous-préfecture et préfecture de région, repas de l’association, envahissement du Conseil Municipal de Cintegabelle, etc.) qui a été présenté.

3 membres démissionnaires du Conseil d’Administration ont été remplacés par de nouveaux venus. Ceux-ci comme les démissionnaires ont été chaleureusement applaudis pour leurs engagements passés et à venir.

Une mention définissant l’association comme étant « non engagée politiquement et libre de tous partis » a été votée pour être ajoutée aux statuts de HAE.

Enfin, c’est autour d’un buffet de pâtisseries que les membres ont pu échanger.

Soirée très réussie pour cette session 2016 et de nombreuses actions à venir sont déjà planifiées selon les membres du bureau de l’association.

 

Photo de l’AG … tout le monde n’était pas encore arrivé puisque nous avons eu 47 participants !!

index

HAE rencontre le préfet de Région à Toulouse

Ce Vendredi 6 février à 16h30, notre association était invitée à une réunion d’information à la Préfecture de Région.

Étaient présents à cette réunion :

  • M. le Secrétaire Général de la Préfecture de Région
  • M. le Secrétaire Général de la Préfecture de l’Ariège
  • Mme la Secrétaire Générale de la Sous-Préfecture de Pamiers
  • M. le Sous-Préfet de Muret
  • Les représentants de la DREAL
  • Les représentants de la DDT

Nous accompagnaient à cette réunion :

  • Mme Monique Godfrey, Maire de Lissac
  • Le Dr Philippe Calléja, Maire de Saverdun et Président de la Communauté de Communes de Saverdun

Les arguments présentés par l’association contre le projet de Cintegabelle ont été les suivants :

  • Manque de concertation évidente depuis de nombreuses années maintenant
  • Proximité trop importante des habitations
  • Impact fort sur le paysage de notre plaine ainsi que sur la vue sur les Pyrénées
  • Dépréciation immobilière
  • Suspicion de prise illégale d’intérêts dans le dossier

Après avoir exposé ces arguments, la parole fût donnée à Mme Godfrey qui a réitéré son agacement face au silence de la municipalité de Cintegabelle concernant le projet vis à vis des communes ariégeoises alors que celles-ci ont tissé depuis très longtemps un lien amical avec les communes haut-garonnaises proches. Elle a également exprimé l’inquiétude grandissante de ses administrés concernant le gigantisme du projet.

La parole fût ensuite donnée au Dr Calléja qui a pu se positionner en tant que Président de la Régie d’électricité de Saverdun et de son rôle actif dans la production d’énergies renouvelables notamment avec l’hydroélectricité produite sur place. Lui aussi a exprimé ses inquiétudes quant à la dégradation du paysage et à la proximité des premiers riverains.

Les représentant de la DREAL et de la DDT ont ensuite présenté l’état du dossier sur un plan administratif. Autant dire que c’est aujourd’hui proche de zéro car ils n’ont eu que très peu d’éléments fournis par le promoteur. Selon eux le dossier du promoteur ne sera pas déposé avant fin 2016 …

Enfin, ce furent les Secrétaires Généraux et Sous-Préfet qui prirent la parole pour dire qu’en l’état, ils ne pouvaient se positionner sur ce projet étant donné le peu d’éléments officiels qui sont en leur possession. Néanmoins, il conviennent que la préservation du paysage, la quiétude des riverains ainsi que l’acceptation sociale d’un tel projet sont prépondérants.

Même si aucun avis clair n’est ressorti de cette réunion, nous espérons que nos arguments ont été entendus. Notre opposition constante, le soutien grandissant que nous portent nos élus ainsi que la chute du mât de mesure contribuent à ce que notre avis soit pris en compte dans le débat.

 

Je tiens à remercier  chaleureusement Mme Godfrey ainsi que le Dr. Calléja pour leur soutien indéfectible et leurs prises de positions on  ne peut plus nettes sur le sujet. Il est dommage que nous n’ayons pas été plus nombreux car les Maires de Saint-Quirc, Canté, Labatut et Mazères étaient également conviés à cette réunion. Nous aurions pu faire bloc et peser plus dans les débats, ce qui n’a pas été le cas.

Nous continuons la lutte et solliciterons à nouveaux les services de l’Etat dès que le dossier sera plus avancé afin de leur soumettre nos inquiétudes.

AG de l’association le Vendredi 12 Février

ASSOCIATION HERS ARIEGE ENVIRONNEMENT –  CONVOCATION A UNE ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

 

Fait le 30 Janvier 2016, à Cintegabelle.

Chers membres, nous vous informons de la tenue d’une Assemblée Générale Ordinaire de l’association :

le Vendredi 12 Février 2016 à 20h30.

 

Cette assemblée aura lieu à la salle de cinéma de Cintegabelle (salle Gérard Philippe), située rue de la Treille 31550 Cintegabelle.

 

Ordre du jour :

  • Rapport moral
  • Rapport d’activité
  • Rapport financier et approbation
  • Calendrier des actions à venir
  • Election des membres du Conseil d’Administration (tiers sortant, sièges vacants).
  • Dissolution et élection d’un nouveau Bureau.
  • Ajout aux statuts de la mention « association apolitique »
  • Questions diverses

Le mât de mesure est tombé !!

Alors voilà, cela a fini par arriver, le mât devant relever les mesures de vent pour le projet éolien de Cintegabelle est tombé à terre.

Jusqu’à présent, l’association n’a pas pu s’exprimer sur le sujet simplement du fait que nous n’avions aucune information sur le sujet à savoir quand, comment et/ou par qui cela avait bien pu arriver. Nous savons que l’on nous a reproché ce silence jusqu’en séance du Conseil Municipal de Cintegabelle (toujours les même donneurs de leçon) mais nous assumons pleinement le fait de ne pas parler quand on ne sait rien (contrairement à d’autres).

Bref, en tant que Président de HAE, j’ai été convoqué à la Brigade de Recherche de Villefranche-Lauragais lundi dernier pour être entendu à ce sujet. C’est donc à cette occasion que j’ai pu accéder à certaines informations que je vous livre aujourd’hui :

  • Le mât de mesure est tombé dans la nuit du Samedi 16 Décembre.
  • Celui-ci n’est pas tombé fortuitement, il s’agit bien d’un acte délibéré
  • L’auteur des faits a simplement sectionné 3 des haubans tenant le mât

Après nous être concertés, voilà ce que nous pouvons dire :

  • Nous sommes heureux de ne plus voir ce mât en métal qui défigurait le paysage et qui était annonciateur d’autres mâts beaucoup plus grands.
  • Nous ne pouvons cependant pas cautionner un acte délictuel, nous condamnons donc fortement et publiquement celui-ci qui a conduit à violer une propriété privée et à dégrader volontairement le mât.

L’association HAE c’est maintenant exprimée publiquement à ce sujet, nous attendons que la Mairie de Cintegabelle en fasse autant !!

image1

Quand la Mairie de Cintegabelle voulait préserver les paysages …

Vous pouvez consulter un PLU de 2010 qui a été voté par la Commune de Cintegabelle en suivant le lien ci-après : PLU – 5_13__Bilan_de_la_concertation

Dans ce PLU, être autres propositions de valorisation du territoire, nous retrouvons une partie très intéressante intitulée « Préserver et valoriser les espaces naturels et agricoles » :

2015-12-04_11h48_11

Et oui, vous ne rêvez pas, le PLU parle bien de :

  • Protection du paysage collinaire … alors que celui-ci va être écrasé par la hauteur des éoliennes.
  • Préservation des terres et des fonctionnalités agricoles … alors que pour l’installation des éoliennes il va falloir convertir des parcelles pour qu’elles puissent héberger des installations classées ICPE.
  • Patrimoine architectural des fermes … alors même que celui-ci sera dégradé par la présence de ces éoliennes industrielles et qui ne correspondent en rien à notre patrimoine architectural connu.
  • Valorisation des abords de l’ex N20 par un traitement paysager spécifique et la création d’un EBC (Espace Bois Classé) … alors que depuis l’ex N20 les éoliennes seront omniprésentes puisque très proches et réparties sur plusieurs kilomètres.

Dans ce même PLU, on voit une carte des éléments à valoriser :

Cône de vue à valoriser

On voit très nettement un cône de vue à valoriser présent aux Baccarets et orienté en direction de Pamiers … En plein sur les futures éoliennes !!!!

 

Bref, on voit bien ici qu’il était un temps où la Mairie de Cintegabelle avait à cœur de préserver les paysages ainsi que notre environnement patrimonial et architectural. Cette tendance s’est clairement inversée puisque les nouveaux membres du Conseil ne parlent plus que d’éoliennes quitte à sacrifier un territoire, le paysage qui y est associé et les gens qui se retrouveront au beau milieu d’un parc industriel de 9 éoliennes de 150m de haut.

 

Le courrier qui a été lu par HAE lors du Conseil Municipal

Discours CM Cintegabelle

Reportage France 3 sur l’envahissement du Conseil Municipal

Article de La Dépêche sur l’envahissement du Conseil Municipal

Je tiens à préciser que nous n’avons pas dit que nous accompagnerons la Mairie si elle décidait de faire une vraie concertation, nous avons demandé à la Mairie d’abandonner ce projet éolien et qu’à cette condition seulement, nous pourrions l’accompagner sur d’autres projets que nous pourrions considérer comme bons (limiter la consommation énergétique des habitations par ex.)

 

2015-11-26_14h37_332015-11-26_14h37_48

Le Président du Conseil Départemental de l’Ariège nous soutient !

Ci-dessous le courrier de Henri Nayrou, Président du Conseil Départemental de l’Ariège, qui répond au Président d’une association amie de l’Ariège  …

Cette réponse est sans équivoque. M.Nayrou a de sérieux doutes sur les énergies « payées très cher » et « produite au grè des éléments naturels ».

 

REPONSE NAYROU

Article de la Dépêche de l’Ariège du 26/10/2015

LDA-01LDA-02

Older posts Newer posts